Mohammed Boumahdi

Kea – Hyetos

Kea est un logiciel de conception pour les projets d’aménagement et de construction des infrastructures. Il s’agit d’une évolution de DK.mètre avec une DAO indépendante et compatible avec AutoCAD & MicroStation.

Kea dispose de plusieurs modules métiers :

  • La DAO permet générer les plans en toute autonomie, importer et exporter les formats dxf, dwg, dgn, shapefile et GeoTIFF, lire les nuages de points, gérer le foncier (cadastre français et belge), les MNT et les Métrés.
  • Le module Topographie permet d’effectuer des levés topographiques avec codification et calcul des polygonales.
  • Le module Terrassement permet la réalisation de projets et la modélisation de plateformes complexes. Il offre la possibilité de les gérer par un mécanisme de phasage et d’obtenir des cubatures Déblais/Remblais optimisées.
  • Les Projets Linéaires : ce module permet de concevoir les projets routiers avec des approches innovantes alliant la conception par tabulations, profils types, points de rupture, lignes d’appui et tronçons.
  • Réseaux-Dimensionnement permet de dessiner les réseaux secs et humides (réseaux électriques HT-BT, gaz, eau potable, eaux usées, eaux pluviales…) et dimensionner les réseaux des eaux usées/eaux pluviales avec une approche conventionnelle (tout tuyau)
  • Hyetos est le module dédié à la conception des solutions durables de gestion des eaux pluviales pour les projets d’aménagement urbain et dans la conception routières (conception, dimensionnement, modélisation et simulation). Il permet de dimensionner les solutions alternatives dans le respect des niveaux de service, de visualiser leur fonctionnement et d’évaluer le risque d’inondation pour les projets urbains et de déployer des solutions durables pour une transparence des projets routiers

Kea dispose en plus d’une interface simple et intuitive nommée HydroLight permettant aux habitués des calculs par tableur ou équivalent de dimensionner et d’analyser les ouvrages de rétention dans un contexte en dehors de la DAO. Deux modèles sont proposés : la méthode des pluies améliorée et la méthode des débits par pluie de projets. 

La gestion des eaux pluviales pour une meilleure qualité des eaux de baignade

Hydrologie et Géographie au service de la qualité des eaux de baignade

Le Figaro à publié un moteur de recherche sur la qualité des eaux de baignade. Chaque plage est caractérisée selon quatre niveaux de qualité: excellente, bonne, suffisante et insuffisante.

 

Ce jour, prêt 95% des plages sont bonnes élèves (bonnes et excellentes), mais sous cette belle performance, il faut rappeler que la pollution des eaux est causée principalement par les débordements des égouts par temps de pluie. Le fait que les pluies se fassent rares en ce moment explique donc pourquoi la qualité des eaux de baignade est jugée si bonne.

 

On ne peut donc pas  à l’instant T se fier à ces données pour indiquer la qualité des eaux de baignade. Cependant le suivi de ces indicateurs est une mine d’informations importante qui incite à optimiser la gestion des ruissellements des eaux pluviales et des réseaux d’assainissement. Si les pluies se font rares actuellement, le changement climatique induit une dimension complémentaire de complexité : des périodes de sécheresse longues alternent avec des périodes de pluies intenses voire extrêmes. 

 

Plusieurs solutions existent afin de lutter en faveur  de l’amélioration de la qualité des eaux de baignade même en temps de pluies fréquentes et intenses, des solutions sur lesquelles la société CDI Technologies travaille depuis plusieurs années. CDI Tech a développé Kea-Hyetos, qui permet  de gérer les eaux pluviales d‘une façon durable et intégrée en adaptant le niveau de service que le système doit rendre à chaque niveau de sollicitation pluvieuse.

En associant l’hydrologie urbaine avec la géographie, Hyetos permet de gérer les eaux en fonction de l’intensité des événements pluvieux. Il permet de gérer la pollution en privilégiant l’infiltration pour les pluies faibles (premières pluies), les ruissellements pour les pluies moyennes en inondant les aménagements submersibles prévus à cet effet, les inondations pour les pluies fortes en orientant les ruissellements vers les fossés, les tranchées drainantes et les réseaux d’assainissement et les inondations pour les évènements extrêmes en utilisant les rues rivières pour évacuer les eaux dans le respect de la sécurité des personnes et des biens.

En complément à Kea – Hyetos, CDI Tech a développé Kea.live, un outil d’exploitation dynamique des réseaux d’assainissement et des eaux de surface pour limiter et choisir les points de rejets dans le milieu naturel (Valenciennes Métropole) et pour la gestion de la qualité des eaux de baignade (projet : Communauté Urbaine de Dunkerque). 

 

Retrouvez l’article du Figaro : 

https://www.lefigaro.fr/voyages/conseils/qualite-des-eaux-de-baignade-quelles-sont-les-plages-francaises-les-plus-sales-20220715

Kea 5.3 : Évolutions et nouvelles fonctionnalités du logiciel

Kea 5.3 : Évolutions et nouvelles fonctionnalités du logiciel 

L’équipe CDI Technologies ne cesse de faire progresser le logiciel Kea sur tous les fronts, dans un objectif précis : combler au mieux les besoins de ses utilisateurs. Dans cette nouvelle version du logiciel, on note entre autres parmi les évolutions majeures : 

  • Une révision du terrassement pour permettre de traiter des configurations de plateformes très complexes.
  • Un effort important pour augmenter la robustesse de l’import / export dwg. 
  • De nombreuses améliorations pour les outils DAO (le plus souvent suite aux remarques et suggestions que vous nous avez faites).

Adopter Kea.Polaris, c’est utiliser un logiciel organisé autour de son noyau graphique en 4 modules métiers : Topographie, Terrassement, Projets Linéaires et Réseaux VRD et une option : Hyetos lui permettant de gérer les eaux pluviales d’une façon intégrée et durable. L’adopter c’est faire l’expérience d’un logiciel de conception VRD qui répond à vos besoins et qui comble vos attentes grâce à l’accompagnement par notre équipe d’assistance technique qui veillera à le faire évoluer en fonction des nouvelles exigences de vos projets.

De nouvelles fonctionnalités pour Hyetos : L’étude et l’estimation des débordements des cours d’eau

De nouvelles fonctionnalités pour Hyetos : L’étude et l’estimation des débordements des cours d’eau 

 

Hyetos est un logiciel de conception VRD, une option de Kea.Polaris permettant de lever les  derniers obstacles au déploiement et à la diffusion de la gestion durable et intégrée des eaux pluviales. Le logiciel permet de dimensionner, simuler le fonctionnement des solutions alternatives et évaluer le risque d’inondation. Son évolution récente est la preuve que CDI Technologies est en quête permanente de challenges. 

En effet, récemment, certains utilisateurs d’Hyetos (belges et français) nous ont sollicités avec en tête une requête bien particulière : En vu d’une simulation d’un événement pluvieux, les bureaux d’étude souhaitaient dimensionner les solutions alternatives de gestion des eaux pluviales en intégrant le débordement d’un cours d’eau. Nos experts en modélisation ayant à coeur l’écoute et la satisfaction du client, ils ont su intégrer dans Hyetos l’estimation, la localisation et l’évaluation de l’impact des débordements des cours d’eau. 

C’est avec beaucoup de gratitude que l’équipe CDI Technologies s’adresse aux utilisateurs d’Hyetos pour les remercier de la confiance qu’ils accordent au logiciel et à l’équipe d’assistance technique, et plus encore pour nous avoir challengé et permis de faire évoluer le logiciel. 

Hodos, un logiciel de conception

Pour la gestion durable des eaux pluviales dans la conception routière

Le Département du Nord, l’Université de Lille et CDI Technologies, membres du Consortium Cométa Routes, ont présenté le 11 février, les résultats du projet réalisé en Partenariat Innovation au Groupe de Travail Aménagement Urbain de Route de France.

L’objectif du projet était l’implémentation des modèles de bassins versants ruraux et naturels ainsi que l’amélioration des outils de conception du module « Projets Linéaires » de Kea.Polaris dans le but développer un outil de gestion durable des eaux pluviales dans la conception routière pour la résolution de la problématique de la transparence hydraulique des projets linéaires avec réalisation d’un POC (preuve de concept) sur un tronçon de route.

Le projet a permis le développement d’Hodos une option de Kea.Polaris dédiée à la gestion intégrée et durable des eaux pluviales le long des linéaires de routes, voies ferrées… 

Kea.Polaris – Hyetos : Un logiciel de gestion durable des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales n’est pas uniquement une affaire d’hydrauliciens ou d’hydrologues mais concerne bien et de manière transversale tous les acteurs de la fabrique de la ville. Ils devraient être associés en amont et le long du projet et bien sûr y compris les habitants et riverains impliqués au début dans les réunions de concertation et à la fin dans les réunions d’information…

Parce que pour une gestion durable et intégrée des eaux pluviales, le dimensionnement des solutions « dites » alternatives ne doit pas se limiter à l’estimation d’un volume d’eau pluvial à gérer pour une période de retour, mais bien au-delà :

On doit d’abord mettre en œuvre la séquence ERC (Eviter, Réduire, Compenser)

Ensuite, on positionne les solutions alternatives pour qu’elles s’intègrent dans le paysage en contribuant à sa valorisation et à l’introduction de l’eau et du végétal dans la ville. Leur dimensionnement permet de gérer la période de retour choisie et doit prendre en compte les interactions entre ces différentes solutions et les décalages temporels des flux (le lag-time).

Enfin, la résilience du projet et la culture du risque doivent être appréhendées en simulant, avec des logiciels adaptés à la conception (ce qui n’est pas le cas des logiciels d’analyse), le cheminement des flux pour les évènements exceptionnels en cherchant à ne pas les concentrer et permettre leur évacuation en assurant la protection des personnes et des biens.

Ainsi, Hyetos permet d’optimiser le dimensionnement des solutions alternatives et leur interconnexion pour les pluies habituelles, solliciter en trop plein les aménagements submersibles pour les pluies exceptionnelles et évacuer les flux en empruntant les rues rivières pour les évènements extrêmes.