Adil Boumahdi

Kea logiciel de conception VRD avec sa DAO

Série : le saviez-vous N°1 :

Sélection par attributs identiques dans la DAO de Kea

La boite de dialogue ‘Sélection par attributs’ est un puissant outil pour sélectionner des entités de dessins sur la base de divers critères. On peut faire par exemple une sélection de points, basée à la fois sur un code de ligneun espace de données et une condition d’altitude.

Il existe une autre solution pour trouver les éléments qui partage une caractéristique commune : à partir d’un clic droit sur l’entité, par le menu contextuel, il est possible de faire une ‘Sélection par attributs identiques’ de qui permet de choisir directement si l’on souhaite les objets qui utilisent un même code ou symbole ou encore qui appartiennent à une couche ou un espace de donnée.

Cette fonctionnalité, plus limitée, permet un gain de temps par rapport à l’utilisation de la ‘Sélection par attribut’. Enfin, elle est étendue aux étiquettes et tableaux de coordonnées pour sélectionner les objets provenant du même modèle.

sélection de l'espace de donnée

HydroLight, l’hydrologie en amont de la DAO

Kea.Polaris met à disposition une interface simple et intuitive : HydroLight

Kea propose des outils pour le dimensionnement des canalisations et des ouvrages par les modules réseaux, Hyetos et Hodos. Ce sont des outils de conception qui nécessitent des bases de connaissance de la DAO. Ils permettent un paramétrage fin des infrastructures et une intégration des solutions alternatives pour la gestion des eaux pluviales dans leur environnement et une visualisation de leur fonctionnement en fonction des événements pluvieux. 

CDI Tech a constaté que la majorité des ingénieurs qui dimensionnent les solutions alternatives n’ont pas une culture de CAO et utilisent des tableurs ou équivalent. 

Fort de ce constat, Kea propose en version de base une interface simple et intuitive nommée HydroLight pour permettre aux habitués des calculs par tableur ou équivalent de dimensionner et d’analyser les ouvrages de rétention dans un contexte en dehors de la DAO. Deux modèles sont présents : la méthode des pluies améliorée et la méthode des débits par pluie de projets

La méthode des pluies a été améliorée pour différencier les comportements des régulateurs de débit et ceux des ajutages et permet prendre en considération les zones de décantation et l’infiltration.

La méthode des débits est une méthode utilisant la simulation, elle permet de connaître le comportement des solutions alternatives à dimensionner au cours du temps. Le comportement en amont des zones d’apport y est simulé ainsi que le comportement des sorties qui dépendent de la pression de l’eau. Il est aussi possible de simuler le comportement d’ouvrage en cascade.

Les résultats proposés par le logiciel font écho à la méthode des pluies pour permettre à ses adeptes une meilleure compréhension des résultats : sont proposés les résultats au cours du temps de la durée de la pluie la plus défavorable pour la solution de stockage.

8ème Forum National de la gestion durable des eaux pluviales

On évacue Les eaux usées en dehors de la ville pour l’assainir alors qu’on cherche à valoriser les eaux pluviales au sein de la ville pour la rendre résiliente.

Deux objectifs avec des approches différentes utilisant des moyens de transfert différents et nécessitant des compétences différentes ne peuvent être pris en charge que par des acteurs différents.

La gestion durable des eaux pluviales est l’affaire des tous les acteurs de l’aménagement (du Géomètre, Architecte, Urbaniste, Paysagiste, Bureaux d’études, Entreprises aux Espaces verts…).

C’est ainsi qu’on a développé l’option Hyetos du logiciel de conception VRD Kea.Polaris pour permettre à l’ensemble des acteurs de participer à la mise en place des ouvrages de gestion alternatives s’intégrant harmonieusement dans le paysage et introduisant l’eau et la végétation dans la ville. Des ouvrages qui gèrent les eaux en fonction de l’intensité de la pluie.

Nous avons plus besoin de connaitre et d‘adapter le terrain et ses courbes de niveaux que les modèles hydrauliques pour gérer les débordements et les transferts des eaux.

Suivant l’intensité de la pluie nos ouvrages infiltreront les eaux, stockeront dans des infrastructures à double fonction (parc qui devient un bassin d’infiltration) et pour l’événement extrême achemineront les eaux vers les rues rivières.

L’outil permet de visualiser le fonctionnement des Techniques alternatives et le transfert des eaux pluviales pendant la conception.

Venez échanger avec l’équipe de CDI Technologies sur la gestion durable des eaux pluviales au 8ème Forum National

Ci-dessous la bande d’annonce de Kea.Polaris avec l’option Hyetos. Une simulation de la résilience du projet face à une pluie de dimensionnement, une pluie historique et une pluie exceptionnelle qui fait tout déborder