Réseau et dimensionnement

DK.Mètre vous permet de créer tout type de réseaux : secs (électricité, HT-BT, gaz …) et humides (eaux pluviales, eaux usées, potable ….) de manière rapide et simple.

Avec des outils dédiés pour les réseaux, il permet à l’utilisateur de dessiner son réseau naturellement. Celui-ci se dessine au fur et à mesure de la saisie, les côtes fil d’eau sont calculées en fonction de la pente de la profondeur ou couverture imposée.

La modification des données du réseaux (côte fil d’eau, pente création ou annulation de chute, modèle de regard/nœud, modèle de branche,… ) peut être faite élément par élément ou en sélectionnant un ensemble d’éléments (ex : changer le diamètre de canalisation d’un ensemble de branches).

Le tampon est par défaut calé sur le MNT (terrain ou projet).

Grace à l’outil de création de profil, il vous suffit de désigner le regard/nœud de départ et d’arrivé pour créer votre profil en long. Ainsi, lorsque vous avez des réseaux qui se croisent dans le plan, vous pourrez voir s’ils ne se croisent pas dans le profil.

En appliquant un modèle de tranchée dans les données des branches vous pourrez calculer les cubatures. Vous pourrez créer aisément votre tranchée ou utiliser celles de notre catalogue. Nos tranchées sont de 2 types. Nous avons les tranchées géométriques (dont les paramètres d’épaisseur de matériaux, de largeur …, constituera la forme de la tranchée suivant les normes de l’IT77) et les tranchées conditionnelles (dont les paramètres de profondeur et de diamètres font appel aux tranchées géométriques appartenant à celle-ci).

En appliquant une tranchée conditionnelle aux branches, DK.Mètre regardera pour chacune d’elle sa profondeur moyenne et son diamètre et choisira la tranchée géométrique adéquate.

A partir de la saisie du réseau vous pourrez rapidement dimensionner les branches selon les méthodes de l’IT 77 par les méthodes rationnelles et superficielles (Caquot) et associées aux équations de Manning-Stricker, les canalisations sont dimensionnées pour accueillir les flux selon les coefficients de Montana souhaités, ou de la norme NF EN 752-2 et 4.

Il suffit d’associer les nœuds aux bassins versant. Ceux-ci sont soit saisis graphiquement soit les données sont rentrées manuellement.

Le résultat du dimensionnement vous permettra de savoir quelles sont les branches sous/sur dimensionnées.